Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 11.djvu/341

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


kon [1], qui consiste à séparer les lettres d’un seul mot pour former les initiales de plusieurs autres, puis il prononça un mot du texte sacré dont il avait tiré les cinq épithètes suivantes : adultère ! moabite ! meurtrier ! tyran ! monstre !

— Et c’est pour cela que tu m’as éveillée ?

— Ai-je eu tort ?

— Non pas, dit Pennina d’un ton de suprême mépris, tu m’auras au moins appris quelque chose.


II.


L’existence des deux époux continua de la sorte. Pendant que Jehuda s’isolait au milieu des bouquins de sa bibliothèque, comme une araignée au milieu de sa toile, guettant les pensées oisives qui bourdonnaient autour de lui à la façon de mouches inutiles, sa femme active et avisée s’occupait tout le jour du commerce que le père Rosenstock avait installé au rez-de-chaussée de la maison, et gouvernait toutes choses. On obéissait à un geste, à un coup d’oeil venu d’elle, tandis que personne ne faisait attention au savant taciturne claquemuré dans sa chambre haute, ni ne tenait compte de ses ordres. Le petit magasin où trônait Pennina, environnée du rayonnement de son bandeau comme d’une auréole, ne manquait jamais de chalands. Elle savait les attirer sans employer les mêmes moyens que ses coreligionnaires, qui se ruaient sur chaque étranger au risque de le déchirer, traînant pour les lui faire voir toutes leurs marchandises dans la rue, et demandant des prix fous pour se contenter à la fin du dixième. Pennina prenait moins de peine. Les acheteurs venaient une première fois par curiosité voir la belle Juive dont on parlait de tous côtés, puis ils revenaient volontiers, car Pennina mettait une grâce insinuante à faire valoir sa marchandise, et maintenait le prix une fois fait avec certaine nonchalance noble qui convainquait le plus méfiant du mérite réel de ce qu’on lui vendait. Aussi les chrétiens s’adressaient-ils à elle de préférence ; le cuivre, l’argent et l’or roulaient sans cesse sur son comptoir. Pour la femme qui gouverne ainsi une maison de commerce, un rêveur n’est qu’un sot. Pennina se contenta d’abord de faire entendre ceci à Jehuda par des railleries ; la prétendue sagesse de ce mari , tout admirée qu’elle fût, lui était de plus en plus suspecte.

  1. La cabale symbolique propose trois procédés pour dccouvrir au moyen de différentes combinaisons ou permutations de lettres un sens mystique en dehors du sens littéral ; ce sont la themoura, la guematria et le natarikon.