Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 11.djvu/368

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Bah ? Eh bien ! je vous promets de le traiter désormais à merveille.

— Bon Dieu ! qu’entendez-vous par là ? s’écria Pennina avec un effroi comique. Si vous le traitez si bien, comment deviendra-t-il jamais un honnête homme ?

— Il faut peut-être que je le roue de coups ? demanda en riant Kalinoski.

— Si vous voulez me rendre service, répliqua Pennina baissant la voix et se penchant vers lui si près que son haleine effleura sa joue, ne gardez avec lui aucun ménagement jusqu’à ce que la dernière chimère se soit envolée de sa tête folle.

— Je le guérirai, repartit Kalinoski ; mais vous, belle dame, ne ferez-vous rien pour mon cœur, que vos yeux ont réduit en cendres ?

— Où il n’y a plus que des cendres, dit en souriant la Juive prudente, que reste-t-il à faire ?

— Oh ! vous seriez capable de réveiller les morts !

— Ce serait dangereux ; si les morts ressuscitaient, ils divulgueraient nos secrets.

— Je serai muet comme le tombeau.

— Le tombeau n’est pas muet.

— Vous avez réponse à tout.

— Une réponse juste vaut un baiser, dit la Juive avec son plus voluptueux sourire.

— En ce cas, vous m’avez déjà donné trois baisers, s’écria Kalinoski.

— Si vous vous en plaignez, rendez-les-moi.

Par malheur survint au moment même le cosaque, et après le cosaque le mandataire, puis après le mandataire le curé.

— Vous viendrez me voir, dit tout bas la Juive en sortant.

— Demain ?

— Non, aujourd’hui même.

Kalinoski vint ce jour-là et tous les jours désormais sous prétexte d’acheter quelque chose chez elle. Il s’asseyait dans la boutique, s’amusant à suivre la pantomime ridicule des Juifs qui marchandaient et les mouvemens souples de la belle Pennina. Jehuda, qui avait déclaré avec les sermens les plus terribles qu’il ne remettrait jamais le pied chez Kalinoski malgré les ordres du rabbi de Sadagora, s’enfuyait par la petite porte aussitôt qu’apparaissait celui-ci, pour gagner les bois où l’attendait son élève ; il ressemblait ainsi, courant dans sa lévite flottante, à un grand corbeau noir.

Jehuda cependant remarquait que sa femme restait souvent depuis peu absorbée dans ses pensées, le menton dans sa main, pa-