Page:Revue des Deux Mondes - 1890 - tome 102.djvu/554

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I. Koser, Friedrich der Grosse aïs Kronprinz. Stuttgart, 1886. — II. Beitrag zur Lebensgeschichte Friedrichs des Grossen, welcher einen merkwürdigen Briefwechsel über den ehemaligen Aufenthalt des gedachten Königs zu Cüstrin enthält. Berlin, 1788. — III. Informatio ex actis, dans Preuss, Friedrichs des Grossen Jugend. — IV. Vollständige Protocolle des köpenicker Kriegsgerichts über Kronprinz Friedrich, etc. — V. Dépêches de Guy Dickens, ministre d’Angleterre, dans Raumer, 1er vol. de la 3e partie des Beiträge zur neueren Geschichte aus dem britischen und französischen Beichsarchive. — VI. Correspondance politique (Prusse) année 1730, aux archives du Ministère des affaires étrangères de France.


I

Depuis cinq ans environ, la famille royale de Prusse était troublée par des querelles violentes. Le roi Frédéric-Guillaume avait pris en aversion son fils Frédéric. Il lui avait d’abord déplu que cet enfant eût d’autres façons que les siennes, qu’il fût délicat, incapable de supporter la fatigue ; qu’il n’aimât ni la table, ni le vin, ni le tabac, ni la chasse, ni la grosse gaîté, ni la compagnie des militaires. « Je voudrais savoir, avait-il dit un jour, ce qui se passe dans cette petite tête. Je vois bien qu’il ne pense pas comme moi, dass er nicht se denkt wie Ich, » et il avait adressé au prince, devant une nombreuse assistance, un discours