Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 108.djvu/829

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


comédie est consacrée surtout à la peinture des ridicules et des vices, mais un aussi grand nombre présentent la vie avec elles comme supportable, ou même agréable, parfois délicieuse, malgré le mot de La Bruyère. Elles ont des qualités sérieuses, le dévoûment à leur famille, le ferme bon sens, la dignité du caractère et de la conduite, relevés de charme ou d’agrément par leur esprit naturel de finesse, d’habileté et de mesure, par leur sentiment de l’élégance et le charme qui se dégage d’elles. Aussi n’est-il plus besoin de les rudoyer ni de les battre, sauf exceptions assez rares et qui, dans le Médecin malgré lui par exemple, n’atteignent que la femme du villageois resté vilain et grossier.

Cette notion nouvelle de l’amour, des femmes et du mariage n’est-elle pas complètement opposée à celle du moyen âge, et peut-on dire, à ce point de vue, qu’il soit rien resté de la comédie de ce temps dans la comédie du XVIIe siècle, bourgeoise, populaire, ou aristocratique ?


II

Pour la satire des conditions sociales, il y a lieu d’abord de remarquer qu’elle est singulièrement pauvre, et il est difficile d’admettre, avec M. Petit de JuIIeville, que l’on y trouve le « tableau animé et vivant » d’une société. Il estime d’abord qu’elle nous offrirait, en rassemblant les traits épars dans les moralités et les soties, « le mot de l’opinion nationale, ou, du moins, de l’opinion publique, sur les choses de l’État. » Certes, ce serait là une originalité inconnue de l’époque classique, partant une supériorité du moyen âge. Essayons cependant de rassembler les élémens de ce témoignage.

Dans la « farce morale de Métier, Marchandise, le Berger, le Temps, les Gens, » représentée aux environs de 1440, — c’est-à-dire peu de temps après la guerre de cent ans et aussitôt après la révolte de la Praguerie, dirigée par les grands seigneurs ayant à leur tête le dauphin Louis, le futur Louis XI, contre Charles VII et ses utiles réformes (organisation nouvelle du parlement, pragmatique sanction, réunion des états-généraux, création d’une armée permanente), — Marchandise se plaint que le commerce ne va pas et Métier fait chorus, le Berger porte sa misère en chantant, le Temps annonce, par son costume et quelques mots à double entente, qu’il y a des troubles et des tempêtes dans l’air, et, tout en s’étonnant qu’on se plaigne de lui, ce qui est illogique, il se plaint lui-même