Page:Revue des Deux Mondes - 1895 - tome 130.djvu/930

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qui mérite de faire fortune, si elle représente une pensée politique sérieuse : « La défense du marché intérieur, dit-il, n’est pas inconciliable avec notre expansion au dehors. » A quoi bon rappeler que M. Prudhomme a parlé d’un sabre servant à défendre les institutions et au besoin à les combattre ? Si le protectionnisme parvient à établir qu’il est encore le plus sûr moyen d’ouvrir à nos industries des débouchés extérieurs, faisons-nous tous protectionnistes.

Il y a cependant des intransigeans dans le parti, et qui accusent leur chef de trahison. Ils n’ont pas tout à fait tort, à leur point de vue, de déplorer ce qui vient d’être fait. On avait voulu en 1891 établir la fixité de la tarification. Derrière la barrière inflexible du tarif minimum, nos industries devaient renouveler leur outillage, perfectionner leurs procédés, redevenir prospères. Il y avait chose jurée : quoi qu’il arrivât, il ne fallait plus toucher au tarif.

Et voilà que le constructeur même de l’œuvre aide à pratiquer une brèche dans la muraille de 1891. À qui se fier désormais ? On admirera d’ailleurs la façon dont M. Méline explique son cas, assez embarrassant à vrai dire. Il démontre comment, en abattant une partie du mur, il rend un pieux hommage à l’esprit qui l’avait fait élever, et comment, en démolissant sur un point, il fortifie l’ensemble. M. Ribot a remercié M. Méline du concours qu’il avait, en cette affaire, donné au gouvernement. S’il y avait quelque ironie dans le remercîment, M. Méline a pu y trouver surtout un certificat donné à son patriotisme, et aussi une fiche de consolation, puisque M. Ribot a déclaré, en même temps, que la convention n’était pas une mesure libre-échangiste, qu’on aurait tort d’y voir une rupture avec le système économique adopté par la Chambre précédente. Tout de même la preuve a été faite qu’il peut être politique de toucher à l’arche sainte du tarif minimum, et qu’au besoin les protectionnistes eux-mêmes sont gens à prêter la main à l’accomplissement du sacrilège.


AUGUSTE MOIREAU.