Page:Revue des Deux Mondes - 1915 - tome 30.djvu/159

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Une Compagnie maritime dont le pavillon allait couvrir les mers, la Hamburg Amerika, sous l’impulsion de cet autre ami du Kaiser, M. Ballin, comptait bientôt 450 vapeurs dont 200 paquebots jaugeant un total de 1 400 000 tonneaux. Ainsi, cette Compagnie avait un tonnage dépassant de 33,3 pour 100 la flotte à vapeur de la France entière. C’était un capital d’un milliard placé sous une seule firme allemande. Grâce à une politique intérieure habile, la Hamburg Amerika écartait toute concurrence. M. Ballin s’entendait avec ses rivaux de Brème et la Norddeutscher Lloyd company. Dès lors, en face des steamers géans de l’Allemagne, seuls pouvaient disputer la suprématie deux navires anglais, le Mauretania et le Lusitania. Voilà qui éclaire d’un jour singulier le drame récent dont la honte couvrira à jamais les couleurs de l’Allemagne.

Désormais, munie d’un puissant moyen de transport, l’action coloniale allemande réclamait encore l’appui d’une marine de guerre. Tous savent comment Kiel devint pour nos ennemis l’objet de ces soins qui, en peu d’années, mirent l’Allemagne à la tête d’une capacité navale formidable

Ainsi le pays qui, en 1883, possédait en tout quelques comptoirs commerciaux disséminés dans le monde, détenait, à peine trente années plus tard, des possessions d’outre-mer couvrant une superficie de 2 950 000 kilomètres carrés. Son pouvoir s’exerçait sur une population d’autochtones se chiffrant à 11 780 000 habitans, dont il faudrait seulement déduire 24 500 Européens. Le nombre de ces derniers avait, d’ailleurs, triplé en l’espace de dix années.

Entre toutes ces possessions d’outre-mer, la plus puissante, sous le rapport de la population, était l’Afrique orientale. Elle est en effet peuplée de 7 500 000 habitans. Puis, vient le Cameroun avec 2 537 000 indigènes. Puis, le Togo, comptant 1 million d’autochtones. Ensuite, l’Afrique du Sud-Ouest, avec à peine 91 000 indigènes pour 835 000 kilomètres carrés. Enfin, suivant l’ordre de décroissance, la Nouvelle-Guinée avec 600 000 habitans, Samoa avec 33 000 et Tsing-Tao avec 60 500.

Avant de montrer en détail comment l’Allemagne a perdu un aussi vaste domaine colonial, quelques précisions sont encore nécessaires. Nous en apprécierons mieux l’importance de nos victoires exotiques.

Dans l’Afrique du Sud-Ouest, le nombre des fermiers, d’après