Page:Revue des Deux Mondes - 1920 - tome 60.djvu/271

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Quelques scènes du drame hellénique (juin-décembre 1916) [1]


I. - LES JOURNÉES DE JUIN


I

L’étude qu’on va lire, relative aux événements qui se sont déroulés en Grèce pendant la Grande Guerre, n’a trait qu’à ceux de l’année 1916. Elle est même circonscrite entre le mois de juin où les Puissances alliées, lasses d’être bernées par le Gouvernement royal, commencent à montrer les dents, et le mois de décembre où, faute d’avoir énergiquement adopté en temps utile une politique ferme et persévérante, elles ont la douleur de voir nos marins tomber victimes d’un guet-apens odieux.

On peut suivre, durant cette période, la marche ascendante de l’hostilité du Roi des Hellènes contre les Puissances de l’Entente, les vœux qu’il forme en faveur de l’Allemagne, ses mensonges pour les dissimuler, sa tendance à l’absolutisme, sa volonté de se transformer eu monarque de droit divin, sa haine contre M. Vénizélos qui lui a rappelé qu’il n’était qu’un Roi constitutionnel, haine entretenue par ses frères, par sa femme la reine Sophie, sœur de Guillaume II, par les

  1. D’après des documents inédits, provenant de diverses sources. Copyright by Ernest Daudet, 1920.