Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/157

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


tialité qui n’a été surpassée que par sa mauvaise foi. Et nous en fournirons plus tard la preuve convaincante.

Pour le moment, contentons-nous de dire que sa compilation est en réalité, non pas, comme le voulait la Législature de la Nouvelle-Ecosse, un recueil des documents les plus importants concernant l’histoire générale de la Province, mais un assemblage indigeste de tout ce qui pouvait paraître justifier la déportation des Acadiens : l’auteur en a soigneusement omis tout ou à peu près tout ce qui était de nature à servir, d’une façon ou d’une autre, la cause de ces derniers ; il a systématiquement laissé de côté tous les papiers dont la teneur était défavorable aux gouverneurs anglais et les montrait sous un jour odieux. Et que le lecteur ne s’imagine pas que nous avons relevé une à une toutes les pièces, sciemment éliminées par Akins, pour les introduire dans notre ouvrage. Nous nous sommes arrêté aux omissions les plus importantes, les plus grosses de conséquences. S’il nous eût fallu les signaler toutes, notre travail en eût été singulièrement encombré, tant elles sont nombreuses.

Et donc, le volume de Akins comprend d’abord des documents qui sont datés de novembre 1714 [1]. Il me semble qu’il eût été convenable de remonter plutôt jusqu’à la capitulation de Port-Royal, en 1710, ou au moins jusqu’au traité d’Utrecht, lequel fut signé en avril 1713. Depuis cette date jusqu’en novembre 1714, des choses avaient dû se passer qui offraient un intérêt particulier ; et les archives contenaient

  1. Pour parler exactement, la première pièce, intitulée Instructions for Mr. Capoon, Comissy and Engn. Thomas Button, to proclaim His Majesty King George, etc., etc., se termine ainsi : Given at His Majestic’s Garrison of Annapolis Royal, this day of Jan., 1714-5, in the first year of His Majestic’s Reign. Les trois pièces suivantes sont de novembre 1714, puis on saute à mai 1715.