Page:Richepin - La Mer, 1894.djvu/138

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
126
la mer

VII

UN COUP D’RIQUIQUI


Il était deux matelots, mes gas,
Qui s’en allaient sur les flots, mes gas.
En disant : Nous reviendrons, mes gas,
Emplissez nos boujarons
Tout ronds,
Nous boirons.
Et pas un n’est revenu, mes gas !
Parti, ni vu ni connu, mes gas !
L’hôtesse, un coup d’ riquiqui !
Ça rend les marins poilus
D’boire à la santé d’ceux qui
N’boit plus.