Page:Richepin - La Mer, 1894.djvu/266

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
252
la mer


Pourquoi dire qu’elle est sournoise ?
Elle n’a de sursauts nerveux
Que si le vent lui cherche noise,
La gifle et la prend aux cheveux.

Pourquoi dire qu’elle est traîtresse ?
Vieux mathurin qui l’aimas tant.
Tu l’eus cinquante ans pour maîtresse
Et c’est elle encor qui t’attend.

Pourquoi dire qu’elle est féline ?
Barques légères, bateaux lourds,
Sans griffer elle vous câline
Entre ses pattes de velours.

Pourquoi dire qu’elle est funèbre ?
Au soleil, c’est un diamant ;
Et quand sa face s’enténèbre,
C’est le miroir du firmament.

*


Ah ! la vieille, la vieille, la vieille,
Qui n’a pas plus de quinze ans.

*


Pourquoi dire qu’elle est jolie
Et fidèle à ses amoureux,
Et sans colère et sans folie
Et sans amertume pour eux ?