Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/45

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
SQUELETTE DU TRONC.

fibres courtes, très résistantes à la partie supérieure, où elles ont pris le nom de ligament supérieur.


Ligaments coraco-claviculaires.


Très forts, les ligaments caraco-claviculaires sont au nombre de deux, et le nom qu’on leur a donné indique leur forme générale.

1° Le ligament trapézoïde, le plus externe et antérieur, va de la base de l’apophyse coracoïde à la face inférieure de la clavicule.

2° Le ligament conoïde s’attache par son sommet à une saillie du bord interne de l’apophyse coracoïde, près de sa base, et se rend de là au bord postérieur de la clavicule.


§ 4. — Du squelette de l’épaule en général.


L’omoplate et la clavicule réunies en dehors forment un angle ouvert en dedans. La demi-ceinture osseuse ainsi formée embrasse latéralement le sommet du thorax, auquel elle n’est réunie étroitement que par son extrémité antérieure (articulation sterno-claviculaire).

L’omoplate, en effet, ne présente aucune articulation avec le thorax, sur lequel elle est simplement appliquée.

Cette ceinture osseuse élargit considérablement le diamètre transversal de la poitrine à la partie supérieure. A son angle externe est appendu le membre supérieur qu’elle rattache au tronc.

La position de l’omoplate par rapport à la cage thoracique est très variable suivant les individus ; d’où résultent de grandes variétés dans la forme des épaules, de la poitrine et du cou. Chez la femme, les épaules sont relativement plus basses, ce qui donne à la clavicule une inclinaison légèrement oblique en dehors et en bas.


§ 5. — Mécanisme des articulations de la clavicule et de l’omoplate.


Articulation sterno-claviculaire.


Les mouvements, peu étendus, sont de deux sortes :

a) Mouvements d’élévation et d’abaissement ;

b) Mouvements en avant et en arrière.

Dans tous ces mouvements, l’extrémité interne de la clavicule subit un mouvement en sens inverse de celui de l’extrémité externe, l’os se comportant comme une sorte de levier à branches très inégales dont le point fixe se trouverait vers l’attache du ligament costo-claviculaire. D’où il résulte que la saillie de l’extrémité interne de la clavicule doit être