Page:Richet - Traité de métapsychique.djvu/777

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CONCLUSION 765

tout se ramène à la télépathie, c'est-à-dire, en dernière analyse, à la vibration cérébrale d'un individu B correspondant à la vibration cérébrale d'un autre individu A. Selon eux la télépathie expliquait tout. Mais aujourd'hui, Sir William Barkett et Sir Oliver Lodge, pensent tout autrement.

Remarquons que la télépathie est un phénomène dont l'exten- sion peut être fantastiquement exagérée. La distance ne compte pas, et une émotion de A peut se transmettre à B; même si A est à mille kilomètres de B. En outre il n'y a pas lieu d'exiger, pour qu'il y ait transmission de A à B, que A ou B, aient quelque couscieuce des vibrations par lesquelles leur cerveau est ébranlé. La volonté, la couscieuce, n'y sont pour rien. Il suffit qu'un vieux souvenir, absolument iguoré, soit enfoui dans la conscience de A pour que ce souvenir puisse se transmettre à B. La conscience de A et la conscience de B peuvent également tout ignorer. C'est dans la subconscieuce que tout ce branle-bas se produit.

Si l'on admet dans toute son ampleur la doctrine de la télépathie, il faut pousser jusqu'à ses dernières conséquences cette belle et fragile doctrine. Puisqu'une pensée humaine, même inconsciente, même lointaine, même ancienne, retentit sur une autre pensée humaine, dès que B a une émotion ou une connaissance, c'est assez que sur la planète terrestre se trouve un individu A, ayant cette même émotion ou cette même connaissance, pour expliquer l'émo- tion ou la connaissance de B. Il s'ensuit que toujours, ou presque toujours, on pourra invoquer la télépathie, et dire : « c'est A (si indifférent, si lointain, si inconscient qu'il soit) qui a transmis cette émotion à B. » En effet il existe bien peu de faits qui ont été ou qui sont totalement inconnus de toute personne vivante.

Or cette théorie me semble dangereusement exclusive. Et en effet on a vu en divers chapitres de ce livre que dans de nombreux cas il y eut connaissance supranormale (cryptesthésique) des choses, sans qu'on puisse aucunement l'expliquer par la télépathie.

D'abord, il y a toutes les prémonitions sans exception. Pour les prémonitions, bien entendu, la télépathie n'a pas à intervenir, puisque ni A ni B ne sont capables de connaître l'avenir par les voies normales de la connaissance.

Mais, même en dehors des prémonitions, quelquefois il y a

�� �