Page:Richet - Traité de métapsychique.djvu/778

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


766 CONCLUSION

d'étonnantes divinations, avec reproduction de dessins pris au hasard parmi de nombreux dessins, connaissance de mots que per- sonne ne connaît. Souvent des dessins mis dans une enveloppe ont été présentés à un sensitif pour qu'il les reproduise, et il est arrivé maintes lois — (alors l'expérience est plus rigoureuse) — que la personne qui expérimente avec le sensitif ne sait pas du tout quel est le dessin, de sorte que le dessin enfermé dans l'enveloppe est totalement inconnu de qui que ce soit. Dans ce cas il n'y a pas un seul individu, vivant ou mort, quisache quel est le particulier dessin qui doit être deviné par B. Il y a donc une seconde mie, une luci- dité, une clairvoyance (ffellsehen : second sight), — nous disons une cryptesthésie — que la télépathie seule n'explique nullement.

Dans les expériences nombreuses faites avec Mad. Piper, il y a eu souvent de multiples et curieux détails extrêmement précis qui ont été fournis sur des familles lointaines, détails que n'avaient jamais connus les personnes interrogeant Mad. Piper.

On n'aura qu'à lire les multiples récits de monitions donnés plus haut pour être convaincu que, dans un tiers des cas au moins, la télépathie (même si on lui donne une extension immodérée, presque absurde), ne suffit pas à expliquer la connaissance qu'un sensitif témoigne à certains moments sur des choses que l'intelligence normale ne peut pas connaître.

Loin de nier la télépathie, nous affirmons avec grande force qu'elle existe et même qu'elle est un des phénomènes les moins contestables de la métapsychologie. Une émotion, une pensée, et aussi (ce qui est plus extraordinaire encore) un nom, un chiffre, un dessin, peuvent se transmettre de A à B. Si, comme nous le croyons, la cryptesthésie est la connaissance du réel, alors la pen- sée humaine, étant une réalité, pourra, elle aussi, actionner la cryptesthésie.

Ainsi la télépathie n'est qu'un cas particulier de la cryptesthésie. Même je regarde comme vraisemblable que, parmi les vibrations inconnues qui mettent en jeu la cryptesthésie, la pensée humaine est une de celles qui peuvent le plus facilement se transmettre.

Si par télépathie on veut dire qu'il y a vibration synchrone et synergique de deux pensées humaines, la télépathie est une hypo- thèse. Au contraire la cryptesthésie n'est pas une hypothèse. Elle

�� �