Page:Rodenbach - Bruges-la-Morte, Flammarion.djvu/217

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XV


Comme la journée avait mal commencé ! On dirait que les projets de joie sont un défi. Trop longuement préparés, ils laissent le temps à la destinée de changer les œufs dans le nid, et ce sont des chagrins qu’il nous faudra couver.

Hugues, en entendant la porte de la maison battre à la sortie de Barbe, éprouva une impression pénible. Encore