Page:Rodenbach - Les Tombeaux, 1895.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


doute s’accomplissait pour la vierge enterrée sous la pierre qui chavire. Alors le Papillon blanc était son âme elle-même, en partance, mais en suspens un peu, et s’attardant à des ressouvenances, au-dessus de la terre qui avait pris la forme du corps annulé.

Dans le vieux cimetière abandonné, il y avait aussi une grande sépulture contre le mur d’enceinte, un sarcophage massif et presque déjà fruste. Les noms et les dates y avaient dépéri et péri à leur tour.