Page:Rosier - Histoire de la Suisse, 1904.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
12
TEMPS PRIMITIFS

des principales franchissait le Grand Saint-Bernard, passait par Aventicum et Vindonissa et continuait Vase d’albâtre.
Fig. 25. — Vase d’albâtre.
ensuite vers le nord. Une autre venait de la Gaule et unissait Genève à Avenches.

Des villes bâties en pierre et des bourgs remplacèrent les villages helvètes, formés de simples cabanes. Parmi ces villes, il y avait dans la Suisse allemande actuelle Aquœ, (Baden), qui était déjà connue par ses bains, Salodurum (Soleure), Turicum (Zurich). Dans l’Helvétie de l’ouest, les localités étaient nombreuses. On peut citer Lousonna (Lausanne), Viviscus (Vevey), Minnodunum (Moudon), Urba (Orbe), Eburodunum (Yverdon), Octodurum (Martigny). À Neuchâtel, il y avait déjà un bourg. La principale ville était Aventicum (Avenches), le chef-lieu de toute l’Helvétie.

Avenches existait déjà avant la conquête de l’Helvétie par les Romains. Mais c’est sous l’empire

Plan d’Aventicum. — Échelle 1/30 000
Fig. 26. — Plan d’Aventicum. — Échelle 1/30 000


romain qu’elle prit une grande importance. Les ruines qui ont été retrouvées nous montrent qu’il y avait là une grande ville. Avenches était alors trente fois plus grande qu’aujourd’hui (fig. 26). On croit qu’elle avait 40 000 habitants environ. Elle était La Tornallaz.
Fig. 27. — La Tornallaz.
entourée d’une haute muraille, garnie de 80 tours. Mais il ne reste qu’une seule de ces tours ; on l’appelle la Tornallaz.

Il y avait à Avenches de très beaux édifices. Autour de la place publique s’élevaient des temples, de grands palais, des colonnades. L’amphithéâtre, sorte de cirque immense, pouvait contenir 12 000 personnes ; c’est là que des hommes armés, appelés gladiateurs, combattaient entre eux ou contre des bêtes féroces, pour l’amusement du public. Il y avait aussi un théâtre, des bains, de riches maisons dont la salle principale était pavée en mosaïque.

Avenches fut longtemps riche et prospère. Mais de cette magnifique ville romaine, il ne reste aujourd’hui que des ruines. Une haute colonne se dresse seule au milieu des débris des anciens édifices ; Le Cigognier.
Fig. 28. — Le Cigognier.
on l’appelle le Cigognier, parce que les cigognes construisaient autrefois leurs nids à son sommet.

Ainsi, une grande ville a pu être complètement détruite. Le moment vint où l’empire romain fut envahi par les ennemis qui depuis longtemps menaçaient ses frontières. Les Helvètes n’étaient plus les rudes guerriers du temps de Divico. L’amour du luxe et des plaisirs les avait affaiblis. Quand les peuplades sauvages du nord arrivèrent, ils ne purent leur résister ; les villes furent brûlées et le pays dévasté. La civilisation recula pour longtemps.