Page:Rosny - La force mystérieuse, 1914.djvu/253

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


VII

L’ATTAQUE DES CARNIVORES


Le père Castelin ne s’était pas vanté. Il loua le pavillon des Veneurs pour un prix minime, et le groupe Langre-Meyral s’y installa avec diligence. On emporta, outre des meubles, tous les instruments et tous les produits du laboratoire. Cette installation en forêt offrait un double avantage : il mettait le groupe à portée de la champignonnière et lui assurait une sécurité partielle contre les invasions des carnivores. Il n’était guère probable que ces groupes perdissent leur temps à fouiller les solitudes sylvestres : la proie se trouvait dans les villages.

Pendant quelques jours, les servantes, Sabine et les hommes même fabriquèrent fié-