Page:Rouleau - Légendes canadiennes tome II, 1930.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LE MOULIN DU DIABLE



Nous venons de mettre la main sur un manuscrit fort précieux : c’est le journal d’un de nos anciens compagnons d’armes, décédé à Québec il y a dix-huit à vingt ans. Cette relation renferme de très jolies légendes, que les braves habitants des paroisses des Écureuils, du Cap-Santé et de la Pointe-aux-Trembles ont recueillies de la bouche de leurs bien-aimés ancêtres et dont la tradition se transmet avec un soin jaloux de génération en génération.

Nous avons lu ces légendes avec un vif plaisir et nous croyons intéresser nos lecteurs en reproduisant quelques-uns de ces récits épisodiques mais épiques de notre histoire nationale. Nous laisserons la parole à notre bon ami L…, qui va nous transporter à trente milles en amont de Québec, dans la paroisse des Écureuils, située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent.

« Bien souvent, dans mon jeune âge, dit-il, j’aimais à me promener sur les bords enchanteurs de la