Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/559

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


& de la date que porte l’édition, on en trouve la preuve dans une note de votre réponse à M. Rameau que j’ai déjà citée. Vous y dites en propres termes, en parlant d’un savant Italien : “il est le premier qui m’ait fait cette objection sur l’accord de sixte superflue, dès l’année 1752, où parut la premiere édition de ces Elémens de musique, &c. M. Rousseau est donc fondé à dire, malgré l’extrait fort détaillé imprimé en 1749, que vos Elémens de musique parurent quelque tems après que ses articles de musique vous eurent été remis par M. Diderot, puisqu’ils vous le furent en 1750.

“En 1768 parut mon Dictionnaire, & quelque tems après une nouvelle édition de ses Elémens avec des augmentations.”

Ici, Monsieur, toutes mes idées se confondent en voyant l’inconcevable distraction qui vous porte à dire : on ajoute dans cette même note dont je me plains, que la seconde Edition de mes Elémens à laquelle j’avois fait quelques additions a paru en 1768, immédiatement après le Dictionnaire de musique de M. Rousseau. Or, cette seconde Edition où je n’ai pas changé un mot depuis, est de 1762, six ans avant l’impression du Dictionnaire de musique. Permettez-moi, Monsieur, de vous représenter que M. Rousseau ne parle pas de la seconde Edition de vos Elémens qu’il connoissoit avant de publier son Dictionnaire, puisqu’il y cite la page 22 de cette seconde Edition, mais d’une nouvelle Edition dont vous ne parlez point, qui parut en 1772, & dont voici le frontispice. Elémens de musique théorique & pratique, suivant les principes de M. Rameau, éclaircis, développés & simplisiés par M. d’Alembert, de l’Académie françoise, des Académies