Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/627

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


afin d’en faciliter la comparaison avec les morceaux gravés, lequel volume nous avons sur le champ au desir dudit Sieur Benoit, fait estampiller & de suite déposer aux manuscrits de la bibliotheque du Roi, pour y être gardé à toujours & communiqué au Public, ainsi qu’il en est usé pour les livres appartenants à sa Majesté. Fait à l’hôtel de ladite bibliotheque, à Paris ce 10 Avril 1781.

Signé BIGNON.

COPIE de l’attestation mise à la tête des Manuscrits.

Ces manuscrits originaux sont tous écrits de la main de M. Rousseau & les mêmes que l’on voyoit chez lui sur son Clavecin. Comme il pourroit peut-être rester quelques doutes là-dessus, M. Benoit ancien contrôleur des domaines & bois de Toulouse, qui a fait graver la plus grande partie de ces morceaux de musique, a réclamé l’attestation des personnes, ci-après ; en conséquence il a prié M M. &c. &c. de certifier que les manuscrits composant ce Recueil sont les mêmes que ceux qu’ils ont toujours vus chez M. Rousseau écrits de sa main ; que certains morceaux ont été composés pour eux ou à leur priere : ce qu’ils ont certifié véritable, & ont signé la présente attestation avec ledit Sieur Benoit dépositaire des-dits manuscrits qu’il a remis ce-jourd’hui à la bibliotheque du Roi, pour remplir la tâche qu’il s’étoit imposée par attachement pour l’Auteur. Fait à Paris ce 10 Avril 1781.

Signé GÉRARDIN. &c.&c.

FIN.