Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t17.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





NOUVELLES LETTRES

DE

J. J. ROUSSEAU.




LETTRE

À Mr. V....s.


À Paris le 15 Octobre 1754.


Il faut vous tenir parole, Monsieur, & satisfaire en même temps mon cœur & ma conscience ; car, estime, amitié, souvenir, reconnoissance, tout vous est dû, & je m’acquitterai de tout cela sans songer que je vous le dois. Aimons-nous donc bien tous deux & hâtons-nous d’en venir au point de n’avoir plus besoin de nous le dire.

J’ai fait mon voyage très-heureusement & plus promptement encore que je n’espérois. Je remarque que mon retour a surpris bien des gens, qui vouloient faire entendre que la rentrée dans le royaume m’étoit interdite & que j’étois relégué à Genève ; ce qui seroit pour moi, comme pour un Évêque français, être relégué à la cour. Enfin, m’y voici, malgré eux & leurs dents, en attendant que le cœur me ramène où vous êtes, ce qui se seroit dès à présent, si je ne consultois que lui. Je n’ai trouvé ici aucun de mes amis. Diderot est à Langres, Duclos en Bretagne, Grimm