Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/168

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


si l’on veut, je dois porter dans un âge plus raisonnable la peine des amusemens de ma jeunesse : mais enfin, qu’i importe tout cela, & au public & à la cause des Sciences ? Rousseau peut mal parler François, & que la Grammaire n’en soit pas plus utile à la vertu. Jean-Jaques peut avoir une mauvaise conduite, & que celle des Savans n’en soit pas meilleure : voilà toute la réponse que je ferai, & je crois, toute celle que je dois faire à la nouvelle réfutation.

Je finirai cette Lettre, & ce que j’ai à dire sur un sujet long-tems débattu, par un conseil à mes adversaires, qu’ils


à qui la méthode Grecque de Clenard est plus familière que les Offices de Ciceron, & qui par conséquent semble se porter assez gratuitement pour défenseur des bonnes Lettres ; si j’ajoutois qu’il y a des professions, comme par exemple, la Chirurgie, ou l’on emploie tant de termes dérives du Grec, que cela met ceux qui les exercent, dans la nécessite d’avoir quelques notions élémentaires de cette Langue ; ce seroit prendre le ton du nouvel adversaire, & répondre comme il auroit pu faire à ma place. Je puis répondre, moi, que quand j’ai hazarde le mot Investigation, j’ai voulu rendre un service à la Langue, en essayant d’y introduire un terme doux, harmonieux, dont le sens est déjà connu, & qui n’a point de synonyme en François. C’est, je crois, toutes les conditions qu’on exige pour autoriser cette liberté salutaire :

Ego cur, acquirere pauca Si possum, invideor ; cum lingua

Catonis & Ennî Sermonem Patrium ditaverit ?

J’ai sur-tout voulu rendre exactement mon idée ; je sais, il est vrai, que la premiere regle de tous nos Ecrivains, est d’écrire correctement, &, comme, ils disent, de parler François ; c’est qu’ils ont. des prétentions, & qu’ils veulent passer pour avoir la correction & de l’élégance. Ma premiere regle, à moi qui ne me soucie nullement de ce qu’on pensera de mon style, est de me faire entendre : toutes les fois qu’a l’aide de dix solécismes, je pourrai m’exprimer plus fortement ou plus clairement, je balancerai jamais. Pourvu que je sois bien compris des Philosophes, je laisse volontiers les Puristes courir après les mots.]