Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


sans la posséder. Mais comment y seroient-ils parvenus sans la partie qui seule constitue le vrai Héros & qui lui est essentielle ? Je n’ai rien à dire là-dessus, & c’est le triomphe de ma cause. Parmi les hommes célebres, dont les noms sont inscrits au Temple de la Gloire, les uns ont manqué de sagesse, les autres de modération ; il y en a eu de cruels, d’injustes, d’imprudens, de perfides ; tous ont eu des foiblesses ; nul d’entr’eux n’a été un homme foible. En un mot, toutes les autres vertus ont pu manquer à quelques grands hommes ; mais, sans la force de l’ame, il n’y eut jamais de Héros.