Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/520

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


MONECIE ou MONOECIE. Habitation commune aux deux sexes. On donne le nom de Monoecie à une classe de plantes composée de toutes celles qui portent des Fleurs mâles & des Fleurs femelles sur le même pied.

MONOÏQUE. Toutes les plantes de la Monoecie sont monoiques. On appelle Plantes monoiques celles dont les Fleurs ne sont pis hermaphrodites, mais séparément mâles & femelles sur le individu. Ce mot, forme de celui de monoecie, vient du grec & signifie ici que les deux sexes occupent bien le même logis, mais sans habiter la même chambre. Le Concombre, le Melon & toutes les cucurbitacées sont des plantes monoiques.

MUFLE (Fleur en) Voyez Masque.

NŒUDS. Sont les articulations des tiges & des racines.

NOMENCLATURE. Art de joindre aux noms qu’on impose aux plantes l’idée de leur classification.

NOYAU. Semence osseuse qui renferme une amande.

NUD. Dépourvu des vêtemens ordinaires à ses semblables.

On appelle graines nues celles qui n’ont point de péricarpe, ombelles nues celles qui n’ont point d’involucre, tiges nues celles qui ne sont point garnies de feuilles, &c.

NUITS-DE-FER. Noctes ferreae. Ce sont, en Suede, celles dont la froide température arrêtant la végétation de plusieurs plantes, produit leur dépérissement insensible, leur pourriture & enfin leur mort. Leurs premieres atteintes avertissent de rentrer dans les serres les plantes étrangères, qui periroient par ces sortes de froids.

(C’est aux premiers gels assez communs au mois d’Août dans