Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/134

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


J'aurais dû voir, au ton dont parlant de leurs noeuds

D'Éliante avec art il faisait l'amoureux, 515 Que l'ingrat ne cherchait qu'à me donner le change.


CARLIN.

Jamais crédulité fut-elle plus étrange ?

Mais que sert le regret ? et qu'y faire après tout ?


DORANTE.

Rien ; je veux seulement savoir si jusqu'au bout

Ils oseront porter leur lâche stratagème.


CARLIN.

520 Quoi ! Vous prétendez donc être témoin vous-même ?


DORANTE.

Je veux voir Isabelle, et, feignant d'ignorer

Le prix qu'à ma tendresse elle a su préparer,

Pour la mieux détester je prétends me contraindre,

Et sur son propre exemple apprendre l'art de feindre. 525 Toi, va tout préparer pour partir dès ce soir.

CARLIN, va et revient.

Peut-être…


DORANTE.

Quoi ?



CARLIN.

J'y cours.


DORANTE.

Je suis au dé