Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




L’AMANT

DE LUI-MÊME,

COMEDIE.




SCENE PREMIERE.

Lucinde, Marton.


Lucinde.

Je viens de voir frere se promener dans le jardin ; hâtons-nous, avant son retour, de placer son portrait sur sa toilette.

Marton.

Le voilà, Mademoiselle, changé dans ses ajustemens de maniere à le rendre méconnoissable. Quoiqu’il soit le plus joli homme du monde, il brille ici en femme encore avec de nouvelles graces.

Lucinde.

Valere est, par sa délicatesse & par l’affectation de sa parure, une espece de femme cachée sous des habits d’homme, & ce portrait, ainsi travesti, semble moins le déguiser que le rendre à son état naturel.