Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/628

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


quand il commence a se laisser même des belles choses. Cette gradation me paroit absolument nécessaire dans un Opéra.

Page 55.

Le récitatif du grand-Prêtre est un bel exemple de l’effet du récitatif oblige, on ne peut mieux annoncer l’oracle & la majesté de celui qui va le rendre. La seule chose que j’y desirerois, seroit une annonce qui fut plus brillante que terrible ; car il me semble qu’Apollon ne doit ni paroître, ni parler ; comme Jupiter. Par la même raison, je ne voudrois pas donner a ce Dieu, qu’on nous représente sous la figure d’un beau jeune blondin, une voix de basse-taille....................................................................................................................................................

Pag. 39 Dilegua il nero turbine

Me freme al trono intorno,

Ô faretrato Apolline

Col chiaro tuo splendor.

Tout ce Chœur en rondeau pourroit être mieux, ces quatre vers doivent être d’abord chantes par le grand-Prêtre, puis répétés entiers par le Chœur, sans en excepter les deux derniers que l’Auteur fait dire seul au grand-Prêtre. Au contraire le grand-Prêtre doit dire seul les vers suivans ;

Sai che ramingo, esule,

T’accolse Admetto un di,

Che del anfriso al margine

Tu fosti il suo pastor.

Et le Chœur, au lieu de ces vers qu’il ne doit pas répéter