Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/233

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIACOUSTIQUE, s. f. C’est la recherche des propriétés du Son réfracté en passant à travers différens milieux ; c’est-à-dire, d’un plus dense dans un plus rare, & au contraire. Comme les rayons visuels se dirigent plus aisément que les Sons par des Lignes sur certains points, aussi les expériences de la Diacoustique sont-elles infiniment plus difficiles que celles de la Dioptrique. (Voyez Son.)

Ce mot est formé du Grec δια, par, & d’αχουω, j’entends.

DIAGRAMME, s. m. C’étoit, dans la Musique ancienne, la Table ou le modele qui présentoit à l’œil l’étendue générale de tous les Sons d’un systême, ou ce que nous appellons aujourd’hui, Echelle, Gamme, Clavier. (Voyez ces mots.)

DIALOGUE, s. m. Composition à deux voix ou deux Instrumens qui se répondent l’un à l’ autre, & qui souvent se réunissent. La plupart des Scenes d’Opéra sont, en ce sens, des Dialogues, & les Duo Italiens en sont toujours mais ce mot s’applique plus précisément à l’Orgue ; c’est sur cet Instrument qu’un Organiste joue des Dialogues, en se répondant avec différens jeux, ou sur différens Claviers.

DIAPASON, s. m. Terme de l’ancienne Musique, par lequel les Grecs exprimoient l’Intervalle ou la Consonnance de l’Octave. (Voyez OCTAVE.)

Les Facteurs d’Instrumens de Musique nomment aujourd’hui Diapasons certaines Tables ou sont marquées les Mesures de ces Instrumens & de toutes leurs parties.

On appelle encore Diapason l’étendue convenable à une Voix ou à un Instrument. Ainsi, quand une Voix se forcé,