Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/430

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


les Intervalles & à bien distribuer les Genres & les Modes selon le caractere du Chant qu’il s’est proposé de faire. Voyez MELOPSEE.)

MIXO-LYDIEN, adj. Nom d’un des Modes de l’ancienne Musique appellé autrement Hyper-Dorien. (Voyez ce mot.) Le Mode Mixo-Lydien étoit le plus aigu des sept auxquels Ptolomée avoit réduit tous ceux de la Musique des Grecs. (Voyez MODE.)

Ce Mode est affectueux, passionné, convenable aux grands mouvemens, & par cela même à la Tragédie. Aristoxène assure que Sapho en fut l’inventrice ; mais Plutarque dit que d’anciennes Tables attribuent cette invention à Pytoclide : il dit aussi que les Argiens mirent à l’amende le premier qui s’en étoit servi, & qui avoit introduit dans la Musique l’usage de sept cordes ; c’est-à-dire, une Tonique sur la septieme corde.

MIXTE, adj. On appelle Modes Mixtes ou Connexes dans le Plain-Chant, les Chants dont l’étendue excede leur Octave & entre d’un Mode dans l’autre, participant ainsi de l’Authente & du Plagal. Ce mélange ne se fait que des Modes compairs, comme du premier Ton avec le second, du troisieme avec le quatrieme ; en un mot, du Plagal avec sou Authente, & réciproquement.

MOBILE, adj. On appelloit Cordes Mobiles ou Sons Mobiles dans la Musique Grecque les deux cordes moyennes de chaque Tétracorde, parce qu’elles s’accordoient différemment selon les Genres, à la différence des deux cordes extrêmes, qui, ne variant jamais, s’appelloient cordes stables. (Voyez TÉTRACORDE, GENRE, SON.)