Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/467

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Sans remonter au-delà du déluge, plusieurs Anciens attribuent cette invention à Mercure, aussi-bien que celle de la Lyre. D’autres veulent que les Grecs en soient redevables à Cadmus, qui, en se sauvant de la Cour du Roi de Phénicie, amena en Grece la Musicienne Hermione ou Harmonie ; d’où il s’ensuivroit que cet Art étoit connu en Phénicie avant Cadmus. Dans un endroit du Dialogue de Plutarque sur la musique, Lysias dit que c’est Amphion qui l’a inventée ; dans un autre, Sotérique dit que c’est Apollon ;dans un autre encore, il semble en faire honneur à Olympe : on ne s’accorde gueres sur tout cela, & c’est ce qui n’importe pas beaucoup, non plus. À ces premiers inventeurs succéderent Chiron, Démodocus, Hermès, Orphée, qui, selon quelques-uns, inventa la Lyre. Après ceux-là vint Phoemius, puis Terpandre, contemporain de Lycurgue, & qui donna des regles à la Musique. Quelques personnes lui attribuent l’invention des premiers Modes. Enfin l’on ajoute Thalès, & Thamiris qu’on dit avoir été l’inventeur de la Musique instrumentale.

Ces grands Musiciens vivoient la plupart avant Homere. D’autres plus modernes sont Lasus d’Hermione, Melnippides, Philoxène, Timothée, Phrynnis, Epigonius, Lysandre, Simmicus & Diodore, qui tous ont considérablement perfectionné la Musique.

Lasus est, à ce qu’on prétend, le premier qui ait écrit sur cet Art, du tems de Darius Hystaspes. Epigoilius inventa l’Instrument de quarante cordes qui portoit son nom. Simicus inventa aussi un Instrument de trente--cinq cordes, appellé Simmicium.