Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/543

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Il y a aussi des Parties instrumentales, Il y a même des Instrumens, comme l’Orgue, le Clavecin, la Viole, qui peuvent faire plusieurs Parties à la sois. On devise aussi la Musique Instrumentale en quatre Parties, qui répondent à celles de la. Musique Vocale, & qui s’appellent Dessus, Quinte ; Taille & Basse ; mais ordinairement le Dessus se sépare en deux, & sa Quinte s’unit avec la Taille, sous le nom commun de Viole. On trouvera aussi (Pl. F. Fig. 7.) les Clefs & l’étendue des quatre Parties Instrumentales : mais il faut remarquer que la plupart des Instrumens n’ont pas dans le haut des bornes précises, & qu’on les peut faire démancher autant qu’on veut aux dépens des oreilles des Auditeurs ; au lieu que dans le bas ils ont un terme fixe qu’ils ne sauroient passer : ce terme est à la Note que j’ai marquée ; mais je n’ai marqué dans le haut que celle où l’on peut atteindre sans démancher.

Il y a des Parties qui ne doivent être chantées que par une seule Voix, ou jouées que par un seul Instrument, & celles-là s’appellent Parties récitantes. D’autres Parties s’exécutent par plusieurs personnes chantant ou jouant à l’Unisson, & on les appelle Parties concertantes ou parties de Chœur.

On appelle encore Partie, le papier de Musique sur lequel est écrite la Partie séparée de chaque Musicien ; quelquefois plusieurs chantent ou jouent sur le même papier : mais quand ils ont chacun le leur, comme cela se pratique ordinairement.dans les grandes Musiques, alors, quoiqu’en ce sens chaque Concertant ait sa Partie, ce n’est pas à dire dans l’autre sens qu’il y ait autant de Parties de Concertans, attendu que la