Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/624

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l’intérêt augmente insensiblement, & quelquefois on se trouvé attendri jusqu’aux larmes, sans pouvoir dire où est le charme qui a produit cet effet. C’est une expérience certaine que tout accompagnement d’Instrument affoiblit cette impression. Il ne faut, pour le Chant de la Romance, qu’une Voix juste, nette, qui prononce bien, & qui chante simplement.

ROMANESQUE, s. f. Air à danser. (Voyez : GAILLARDE.)

RONDE, adj. pris subst. Note blanche & ronde, sans queue,laquelle vaut une Mesure entiere à quatre Tems, c’est-à-dire, deux Blanches ou quatre Noires. La Ronde est de toutes les Notes restées en usage celle qui a le plus des valeur. Autrefois, au contraire, elle étoit celle qui en avoit le moins, & elle s’appelloit semi-Breve. (Voyez SEMI-BREVE & VALEUR DES NOTES.)

RONDE DE TABLE. Sorte de Chanson à boire, pour l’ordinaire mêlée de galanterie, composée de divers couplets qu’on chante à table chacun à son tour, & sur lesquels tous les Convives sont Chorus en reprenant le Refrain.

RONDEAU, s. m. Sorte d’Air à deux ou plusieurs Reprises, & dont la forme est telle qu’après avoir fini la seconde. Reprise on reprend la premiere, & ainsi de suite, revenant toujours & finissant par cette même premiere Reprise par laquelle on a commencé. Pour cela, on doit tellement conduire la Modulation, que la fin de la premiere Reprise convienne au commencement de tontes les autres ;