Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/627

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


voix trouvé plus aisément des Accens, que l’esprit ne peut trouver des paroles, & de-là vient l’usage des Interjections dans toutes les Langues. (Voyez NEUME.) Ce n’est pas une moindre erreur de croire qu’une Roulade est toujours bien placée sur une syllabe ou dans un mot qui la comporte, sans considérer si la situation du Chanteur, si le sentiment qu’il doit éprouver la comporte aussi.

La Roulade est une invention de la Musique moderne. Il ne paroît pas que les Anciens en aient fait aucun usage, ni jamais battu plus de deux Notes sur la même syllabe. Cette différence est un effet de celle des deux Musiques, dont l’une étoit asservie à la Langue, & dont l’autre lui donne la loi.

ROULEMENT, s. m. (Voyez ROULADE.)