Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/628

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


S.

S. Cette lettre écrite seule dans la Patrie récitante d’un Concerto signifie Solo ; & alors elle est alternative avec le T, qui signifie Tutti.

SARABANDE, s. f. Air-d’une Danse grave, portant le même nom, laquelle paroît nous être venue d’Espagne, & se dansoit autrefois avec des Castagnettes. Cette Danse n’est plus en usage, si ce n’est dans quelques vieux Opéra François. L’Air de la Sarabande est à trois Tems lents.

SAUT, f. m. Tout passage d’un Son à un autre par Degrés disjoints est un Saut. Il y a Saut régulier qui se fait toujours sur un lntervalle consonnant, & Saut irrégulier, qui se fait sur un Intervalle dissonant. Cette distinction vient de ce que toutes les Dissonances, excepté la Seconde qui n’est pas un Saut, sont pris difficiles à entonner que les Consonnances. Observation nécessaire dans la Mélodie pour composer des Chants faciles & agréables.

SAUTER, v. n. On fait Sauter le Ton, lorsque donnant trop de vent dans une Flûte, ou dans un tuyau d’un Instrument à vent, on forcé l’air à se diviser & à faire résonner, au lieu du Ton plein de la Flûte ou du tuyau, quelqu’un seulement de ses Harmoniques. Quant le Saut est d’une Octave entiere, cela s’appelle Octavier. (Voyez OCTAVIER.) Il est clair que pour varier les Sons de la Trompette & du Cor de chasse, il faut nécessairement Sauter