Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/732

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


T. Cette lettre s’écrit quelquefois dans les Partitions pour désigner la Partie de la Taille, lorsque cette Taille prend la place de la Basse & qu’elle est écrite sur la même Portée, la Basse gardant le Tacet.

Quelquefois dans les Parties de Symphonie le T signifie Tous ou Tutti, & est opposé à la lettre S, ou au mot Seul ou Solo, qui alors doit nécessairement avoir été écrit auparavant dans la même Partie.

TA. L’une des quatre syllabes avec lesquelles les Grecs solfioient la Musique. (Voyez SOLFIER.)

TABLATURE. Ce mot signifioit autrefois la totalité des sigues de la Musique ; de sorte que, qui connoissoit bien la Note & pouvoir chanter à livré ouvert, étoit dit la Tablature.

Aujourd’hui le mot Tablature se restreint à une certaine maniere de noter par lettres, qu’on emploie pour les Instrumens à Cordes qui se touchent avec les doigts, tels que le Luth, la Guitare, le Cistre, & autrefois le Théorbe & la Viole.

Pour noter en Tablature, on tire autant de lignes paralleles que l’Instrument a de Cordes. On écrit ensuite sur ces lignes des lettres de l’alphabet, qui indiquent les diverses positions des doigts sur la Corde de semi-Ton en semi-Ton. La lettre a indique la Corde à vide, b indique la premiere Position, c la seconde, d la troisieme, &c.