Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/768

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de toutes différentes, & qu’il les altere tout différemment selon la différente maniere dont la Clef doit être armée pour le Ton noté, & pour le Ton transposé ; de sorte que souvent il doit faire des Dièses où il voit des Bémols, & vice versâ, &c.

C’est, ce me semble, un grand avantage du Systême de l’Auteur de ce Dictionnaire de rendre la Musique notée également propre à tous les Tons en changeant une seule lettre. Cela fait qu’en quelque Ton qu’on transpose, les Instrumens qui exécutent, n’ont d’autre difficulté que celle de jouer la Note, sans avoir jamais l’embarras de la Transposition. (Voyez NOTES.)

TRAVAILLER, v. n. On dit qu’une Partie travaille quand elle fait beaucoup de Notes & de Diminutions, tandis que d’autres Parties sont des Tenues & marchent plus posément.

TREIZIEME. Intervalle qui forme l’Octave de la Sixte ou la Sixte de l’Octave. Cet Intervalle s’appelle Treizieme, parce qu’il est formé de douze Degrés diatoniques, c’est-à-dire de treize Sons.

TREMBLEMENT, s. m. Agrément du Chant que les Italiens appellent Trillo, & qu’on désigne plus souvent en François par le mot Cadence. (Voyez CADENCE.)

On employoit aussi jadis le terme de Tremblement, en Italien Tremolo, pour avertir ceux qui jouoient des Instrumens à Archet, de battre plusieurs fois la Note du même coup d’Archet, comme pour imiter le Tremblant de l’Orgue. Le nom ni la chose ne sont plus en usage aujourd’hui.