Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/769

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TRIADE HARMONIQUE. s. f. Ce terme en Musique a deux sens différens. Dans le calcul, c’est la proportion harmonique ; dans la pratique, c’est l’Accord parfait majeur qui résulte de cette même proportion, & qui est composé d’un Son fondamental, de sa Tierce majeure & de sa Quinte.

Triade, parce qu’elle est composée de trois termes.

Harmonique, parce qu’elle est dans la proportion harmonique, & qu’elle est la source de toute Harmonie.

TRIHEMITON. C’est le nom que donnoient les Grecs l’Intervalle que nous appellons Tierce mineure ; ils l’appelloient aussi quelquefois Hémiditon. (Voy. HEMI OU SEMI.)

TRILL ou Tremblement. (Voyez CADENCE.)

TRIMELES. Sorte de Nome pour les Flûtes dans l’ancienne Musique des Grecs.

TRIMERES. Nome qui s’exécutoit en trois Modes consécutifs ; savoir, le Phrygien, le Dorien, & le Lydien. Les uns attribuent l’invention de ce Nome composé à Sacadas Argien, & d’autres à Clonas Thégéate.

TRIO. En Italien Terzetto. Musique à trois Parties principales ou récitantes. Cette espece de Composition passe pour la plus excellente, & doit être aussi la plus réguliere de toutes. Outre les regles générales du Contre-Point, il y en a pour le Trio de plus rigoureuses dont la parfaite observation tend à produire la plus agréable de toutes les Harmonies. Ces regles découlent toutes de ce principe, que l’Accord parfait étant composé de trois Sons différens, il faut dans chaque Accord, pour remplir l’Harmonie, distribuer ces trois Sons, autant qu’il se peut, aux trois Parties du Trio.