Page:Rousseau - Du contrat social, 1772.djvu/273

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRE

DE J.J. ROUSSEAU

DE GENEVE,

Qui contient sa renonciation à la Société Civile, & ses derniers adieux aux Hommes, adressée au seul Ami qui lui reste dans le monde.

Votre Lettre m'a donné la satisfaction de voir qu'il me restoit un ami dans le monde, & que la vérité avoit encore un partisan; mais au nom de notre amitié, ne me parlez plus de justification; quel parti voudriez vous que prit un homme, qui étant accusé d'un assassinat, représenteroit le prétendu mort, sans pouvoir désarmer ses Juges? celui de mourir comme Socrate, & tant d'autres victimes de l'erreur & de la méchanceté. J'avois consacré ma plume à la vérité & à la vertu; j'ai plaidé la cause & défendu les droits de