Page:Rousseau - Du contrat social, 1772.djvu/280

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


en est le principe. Je sais que ces idées vaines et factices de beauté, de jeunesse & d’agréments, sont inconnues parmi vous, que tout Etre propre à remplir la destination marquée par la nature, ne mérite pas plus de préférence ni de mépris qu’un autre qui jouit de la même faculté; c’est là le gage de cette paix inestimable, qui regne parmi vous, & qui y régnera éternellement ; que si vous aviez le malheur de vous laisser séduire un jour, (événement qu’on ne sauroit prévoir) par ce titre superbe de Philosophe, dont les hommes se parent avec tant d’insolence, ne les point, sur la définition de la philosophie, leur langage est celui du mensonge & de imposture; sâchez que la vraie, la saine philosophie est renfermée dans les fonctions animales de chaque individu; qu’elle consiste à savoir boire, manger, dormir, se battre au besoin, & produire son semblable; mais que cette borne respectable fixe à jamais vos progrès philosophiques; la franchir d’un pas, c’est ouvrir la boëte de Pandore sur vos têtes , & vous plonger dans un déluge de