Page:Rousseau - Du contrat social, 1772.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
38

mettre d’inégalité physique entre les hommes, & que pouvant être inégaux en force ou en génie, ils deviennent tous égaux par convention & de droit.

Sous les mauvais gouvernements cette égalité n’eſt qu’apparente & illuſoire ; elle ne ſert qu’à maintenir le pauvre dans ſa miſere & le riche dans ſon uſurpation. Dans le fait les loix ſont toujours utiles à ceux qui poſſedent, & nuiſibles à ceux qui n’en ont rien : D’où il ſuit que l’état ſocial n’eſt avantageux aux hommes qu’autant qu’ils ont tous quelque choſe et qu’aucun d’eux n’a rien de trop.


Fin du Livre premier.