Page:Roussel - Impressions d Afrique (1910).djvu/299

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les différents membres du club, Juillard résolut d’inventer une décoration nouvelle réservée aux plus méritants. Ayant longuement cherché quelque insigne à la fois inédit et simple à fabriquer, il fixa son choix sur la majuscule grecque delta, qui lui paraissait réunir les deux conditions requises. En disloquant certain vieux récipient trouvé dans le stock du Lyncée, il obtint une feuille de fer-blanc dans laquelle il put découper six triangles surmontés d’un anneau ; suspendu à un court fragment de ruban bleu, chaque delta ainsi formé fut destiné à la poitrine d’un chevalier de l’ordre.

Voulant fonder en outre une distinction suprême et unique, Juillard, sans changer de modèle, tailla un delta géant fait pour se porter au flanc gauche.

Les décorations devaient être remises à la fin de la représentation de gala.


Cependant chacun se préparait d’avance pour le grand jour.

Olga Tcherwonenkof, comptant exécuter le « Pas de la Nymphe », son plus éclatant succès