Page:Roussel - Impressions d Afrique (1910).djvu/386

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


soumit donc le courant électrique à l’action d’une tige horizontale, terminée par une sorte de béquille propre à emboîter l’aisselle gauche du dormeur. Encore assez lucide pour guetter la venue de la première image, l’adolescent pourrait ainsi, par un imperceptible mouvement du corps, embraser le phare au moment voulu.

Une petite alcôve, pourvue d’une illumination spéciale, servirait à montrer dans tous ses détails la structure intérieure de l’éponge bizarre et vivante.

Quand Chènevillot eut achevé son travail, Fogar s’exerça patiemment à faire rebondir son savon humide sur les trois lingots d’or fixés au pied de sa couche dans trois solides supports à griffes.

Il acquit vite une merveilleuse adresse à ce jeu difficile, réalisant de vrais prodiges de précision et d’équilibre.

Entre temps il s’occupait de la plante avec sollicitude.

La racine, soigneusement respectée, reposait maintenant dans un pot de grès fixé au cadre. Un arrosage régulier entretint la vitalité des tissus, dont les empreintes, sans cesse renaissantes, gardèrent toute leur netteté.