Page:Roussel - Impressions d Afrique (1910).djvu/445

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


exposa les recherches auxquelles il se livrait par suite de l’escapade de son geai.

Le marquis voulut accompagner son hôte pour voir s’il disait vrai. Au bout de quelques pas le prince s’écria : « Le voici ! » en montrant, perché sur un arbre, l’oiseau apprivoisé, qui au premier appel vint se poser sur son doigt.

Les soupçons du vieillard se dissipèrent aussitôt, et l’honneur de la marquise demeura sauf.

Armé de ces cinq sujets, Fuxier recommença, dans son bloc de substance bleue, le travail minutieux qu’il avait déjà mené à bien pour le modelage interne des diverses pastilles rouges réclamées par la figuration du tableau shakespearien.