Page:Roussel - Impressions d Afrique (1910).djvu/448

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





Ayant achevé la préparation de ses pastilles, Fuxier, sur nos instances, voulut bien compléter sa série d’expériences par l’éclosion d’une grappe de raisin dont chaque grain contiendrait un sujet différent.

On quêta de nouvelles inspirations à la ronde. Libre de régler à sa guise l’importance de la grappe, Fuxier arrêta le nombre des grains à dix et jeta son dévolu sur les thèmes suivants :

1° Un aperçu de la Gaule celtique.

2° La fameuse vision du comte Valtguire, qui aperçut en songe un démon sciant le corps de son ennemi mortel, Eudes, fils de Robert le Fort. Encouragé par ce signe, qui semblait lui promettre l’appui du ciel en vouant son adversaire à la mort et à la damnation, Valtguire, oubliant toute prudence, redoubla d’acharnement dans la campagne sanglante qu’il menait contre Eudes et ses partisans. Cette fougue lui fut fatale et devint la cause de sa capture suivie d’une immédiate décollation.

3° Une évocation de la Rome antique au temps