Page:Routhier - Festival des fêtes cardinalices, 1886.djvu/3

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


DISCOURS

DE


L’HON. JUGE ROUTHIER




Éminence, Excellence, Messeigneurs,

Mesdames, Messieurs,

Parmi les voix multiples et sonores qui s’élèvent de la création au Créateur il en est une qui est l’interprète de toutes les autres, et qui traduit leurs chants et leurs acclamations dans une langue que le ciel comprend : c’est la voix de l’homme.

Le merveilleux et perpétuel concert que tous les êtres créés s’en vont répétant sur toutes les zones de la sphère terrestre, et dans lequel des millions d’artistes depuis le brin d’herbe jusqu’au chêne, depuis le ruisseau jusqu’à l’océan, depuis le rossignol jusqu’au lion, mêlent leurs accords, ne