Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/421

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Port. Cet arbre acquiert la grandeur & la hauteur des poiriers ; il s’élève droit : ses fleurs naissent rassemblées en bouquet, & chaque fleur tient au péduncule général par un péduncule particulier ; les feuilles sont alternes.

Lieu : les forêts.

Propriétés. Le fruit est âpre, austère, astringent.

Usage ; peu employé. On peut cependant s’en servir dans les crachemens de sang. On laisse mûrir le fruit sur la paille comme les nèfles, & on le mange dans cet état.

M. Tournefort ne compte que quatre espèces d’alizier : celui qu’on vient de décrire est appelé aria, par Dalechamp ; celui à feuilles oblongues, dentelées & vertes des deux côtés, qui est le cotonaster à feuilles oblongues & dentelées de G. Bauhin ; l’alizier de Virginie à feuilles d’arbousier ; enfin l’alizier à feuilles découpées, qui est le sorbus torminalis de Dodoëns.

M. le chevalier Von Linné a réuni à l’alizier le sorbus torminalis, les oxiacantha, & les mespitus à feuilles découpées, comme celles du persil, & regarde les individus dont MM. Duhamel & le baron de Tschoudi ont donné la description, comme de simples variétés. M. Duhamel en compte six espèces ; l’alizier à feuilles découpées ; celui à feuilles arrondies, dentelées & découpées ; celui à feuilles arrondies moins découpées ; celui à feuilles arrondies & blanches en dessous, nommé alouche, en Bourgogne ; l’alizier à feuilles oblongues dentelées & vertes des deux côtés ; enfin l’alizier de Virginie à feuilles d’arbousier finement dentelées. M. le baron de Tschoudi, qui s’occupe sérieusement, & depuis long-tems, de la culture des arbres utiles & des arbres d’agrément, & qui sait très-bien observer, en compte sept espèces.

1º. L’alizier à feuilles ovales inégalement dentelées & velues par-dessous.

2º. L’alizier à feuilles en forme de cœur, à sept angles, & dont les lobes sont divergens.

3º. L’alizier à feuilles ovales oblongues, dentelées & vertes des deux côtés. Alizier d’Italie.

4º. L’alizier à feuilles oblongues & ovales, crenelées, argentées par-dessous. Alizier nain, alizier de Virginie, alizier à feuilles d’arbousier.

5º. Alizier à feuilles arrondies, dentelées, blanches en dessous, ou alouche de Bourgogne.

6º. Alizier à feuilles plus longues que rondes, légérement découpées, blanchâtres & laineuses des deux côtés. Le caractère lanugineux du dessus de la feuille n’est bien sensible que dans les jeunes feuilles.

7º. L’alizier à feuilles de pommier, à écorce rude, à gros fruit jaune en forme de poire.

Malgré l’énumération scrupuleuse & nécessaire qu’on vient de donner, il sera encore difficile de faire concorder les sentimens de ceux qui ont écrit sur cette espèce d’arbre. Il en est peu qui soient fournis à tant de caprices, ou peut-être qui facilitent plus les espèces hibrides.

L’alizier, ou cratœgusaria, est très-connu sous le nom d’allier, dans les bois de Mussi-l’Évêque, près de Langres, où il croît dans un terrain sec & maigre ; on le trouve également dans presque toute la Bour-