Page:Ségur - La Santé des enfants.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Il faut leur couvrir les pieds, la nuque et la tête, en faisant revenir le bonnet ou le chapeau un peu sur le front.

Malgré ces précautions, on ne préserve pas toujours du rhume de cerveau.

Aussitôt que vous entendez l’enfant éternuer, mettez-lui sur le bas du front touchant aux sourcils, sur les sourcils, sur le nez jusqu’aux narines, dessus et de côté, un corps gras quelconque, soit du cold-cream, soit de l’huile d’amandes douces, soit de l’huile d’olive, soit de la pommade à cheveux, soit même de la chandelle ou du beurre, si vous n’avez pas autre chose.

Remettez le corps gras chaque fois que vous vous apercevez qu’il a été soit essuyé par l’enfant, soit absorbé par la peau.

Lavez bien le lendemain avec de l’eau tiède et du savon, essuyez et recommencez si le rhume de cerveau dure encore.

S’il fait du vent, ne laissez pas l’enfant sortir.

Le meilleur des corps gras pour les rhumes de cerveau est le baume tranquille, mais il a une odeur et une couleur désagréables qui répugnent quelquefois.


rhume de poitrine ou toux.


Les enfants très-jeunes ont souvent des toux de dents ; ces toux sont généralement grasses dès le début, ou bien sèches et presque continues.

Pour ce genre de toux, il faut éviter l’air froid, le vent, couvrir un peu plus le cou, le dos, la poitrine et les bras, et donner des choses rafraîchissantes,