Page:Ségur - La Santé des enfants.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


les plis sont dues à la négligence et au défaut de propreté. Un enfant bien soigné ne se coupera jamais.


brûlures.


Si l’enfant se fait une brûlure, soit par l’eau bouillante, soit par le feu, râpez immédiatement du savon blanc de lessive dans un peu d’eau, mêlez bien jusqu’à ce que le savon soit fondu et qu’il fasse une pâte de l’épaisseur du cérat ; appliquez un paquet de ce savon sur la brûlure ; maintenez-le avec une bande de linge ; au bout de cinq minutes la douleur disparaîtra.

Préparez-en d’avance la quantité nécessaire pour un ou deux pansements ; au bout de trois ou quatre heures changez le savon ; ayez soin de tout préparer d’avance pour que la brûlure ne reste pas à l’air ; aussitôt qu’elle est à découvert, appliquez vite dessus un paquet de savon délayé frais et enveloppez d’un linge.

La nuit, ne changez que si l’enfant se plaint.

Au bout de deux ou trois jours la brûlure sera guérie ; il n’y paraîtra plus ; il n’y a plus qu’une légère rougeur qui s’efface peu de jours après.

Ce remède est de tous ceux que j’ai employés et fait employer, le plus efficace, le plus prompt, le plus facile à appliquer et à trouver. Chacun peut avoir par précaution du savon de ménage ; il doit être blanc ; le savon marbré est mauvais.

Si la brûlure est très-étendue et très-grave, recouvrez-la, à une épaisseur d’un demi-centimètre, de charbon de bois en poudre ; laissez-le sur la brûlure sans l’enlever ; quand il se déplace, remettez de la poudre de charbon sans enlever ce qui tient ; au