Page:Ségur - La soeur de Gribouille, Hachette, 1886.djvu/313

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




XXIV

visite à la prison


Caroline remercia le curé et sortit avec Gribouille pour faire ses emplettes. Quand elle les eut finies, elle se dirigea vers la prison pour voir Rose. Elle trouva à la porte le brigadier qui l’attendait. Gribouille courut à lui.

« Tenez, mon ami, lui dit-il… Vous êtes mon ami, n’est-ce pas ?… (Le brigadier sourit.) Alors pourquoi riez-vous ?

le brigadier.

Parce que je suis content de vous voir et d’être ton ami.

gribouille.

À la bonne heure !… Je vais vous montrer ce que Caroline vient d’acheter.

caroline.

Mais non, Gribouille ! Tu ennuies M. le brigadier.