Page:Ségur - Un bon petit diable.djvu/124

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


IX
madame mac’miche se venge.


Au lieu d’aller faire la lecture à sa cousine, Charles se trouvait libre ; il profita de son loisir pour aider Betty à ôter le couvert, à laver la vaisselle, à récurer les casseroles ; Betty voulut en vain l’en empêcher.

charles.

Laisse, laisse, Betty, je ne trouve pas souvent l’occasion de te rendre de petits services ; ne m’enlève pas cette satisfaction ; je t’aime et je ne peux jamais te le prouver.

betty.

Je t’aime bien aussi, mon pauvre Charlot, quoique tu sois un peu diable quelquefois.

charles.

Oh ! mais pas avec toi, Betty ?

betty.

Avec moi, jamais. Et que vas-tu faire quand